République citoyenne à l’OGP Global Summit 2015, Mexico

OGP Global Summit 2015, Mexico

OGP Global Summit 2015, Mexico

L’OGP Global Summit 2015 s’est tenu, du 27 au 29 octobre 2015 à Mexico.

C’était l’occasion pour plus de 2000 participants de plus de 70 pays, de discuter de leur vision du monde et du gouvernement ouvert.

République citoyenne, seule association citoyenne française présente, y intervenait à plusieurs titres.

Découvrir et partager les nouveautés de la communauté open gov

Quelques exemples tirés des conférences auxquelles République citoyenne a assisté.

Une proposition de standard pour la régulation du lobbying par Transparency International, Open Knowledge, Sunlight Foundation et Access Info.

Des nouveaux outils mis à la disposition de la société civile : un explorateur de statistiques de gouvernement ouvert et, bien-sûr, le Guide du gouvernement ouvert :

Le développement de la justice ouverte

Une discussion sur la transparence et la redevabilité politique vis-à-vis des citoyens, au cours d’un live stream avec Julian Assange, fondateur de Wikileaks (alors que, à quelques heures d’intervalle, le Parlement européen votait une résolution pour protéger Edward Snowden)

C’était aussi l’occasion de rencontrer d’autres associations comme DemocracyOS, système libre et opensource (licence GPLV3)

Participer à la table-ronde de l’ONU sur les plans d’actions parlementaires

République citoyenne était également invité par l’ONU a participer à une table ronde avec la sénatrice mexicaine Laura Rojas, le député chilien Patricio Vallespin et Giorgi Kldiashvili, fondateur de l’Institut géorgien pour le développement de la liberté d’information

L’objectif était que chaque participant présente le plan d’action parlementaire de son pays

République citoyenne a ainsi exposé son point de vue sur le plan d’action de l’Assemblée nationale (détail à venir).

Participer à l’analyse des plans d’action nationaux par la société civile

Une synthèse comparative de l’analyse, coordonnée par République citoyenne pour la société civile, du plan d’action national de la France à l’OGP (détail à venir) a également été présentée.

Analyse des plans d'actions nationaux OGP par la société civile

Analyse des plans d’actions nationaux OGP par la société civile

Suivre la position officielle de la France en matière de gouvernement ouvert

République citoyenne a pu observer l’intense activité de la délégation officielle, notamment la présence d’Etalab dans plusieurs tables rondes, la France ayant aussi désormais son rôle de vice-présidente de l’OGP, en attendant de prendre sa présidence dans quelques mois.

Parmi les progrès annoncés, l’adoption d’une Charte Internationale sur les données ouvertes